Interview Claire de la marque Les Hirondelles :

Interview Claire de la marque Les Hirondelles :

Comment sont nées Les Hirondelles ? 

L’histoire des Hirondelles commence par la rencontre de Claire, Clarisse et Claire, toutes 3 freelances, passionnées de Mode et conscientes des problématiques actuelles du secteur. Claire Alvernhe est styliste, Claire Chiquet est graphiste et Clarisse Cazenave est dans le marketing du développement durable. Trois profils qui se sont complétés à merveille pour lancer ce projet.

D’un désir commun la marque est apparue 

La mission des Hirondelles est de réduire l’impact environnemental de la Mode. 

La marque s’est construite petit à petit. Au début, les cofondatrices ont continué leur travail en freelance tout en faisant vivre et grandir la marque. Dès le départ les partenaires ont été très réceptifs à la démarche car elle répond à un vrai besoin.  

En effet chaque année, 4 millions de mètres de tissus sont mis au rebut (100x le tour de la terre). Cela représente 2 à 5% de la production textile totale française. Dans l’industrie de la Mode, la gestion des déchets est un sujet sensible, même si les rebuts sont inévitables. Certains tisseurs comme Les Tissages de Charlieu sont déjà très engagés dans une politique environnementale positive. Mais d’autres acteurs de la Mode restent plus méfiants et incertains quant à la marche à suivre. Les Hirondelles ont dû faire en sorte d’établir une relation de confiance avec les différents partenaires. Elles ont choisi une approche positive qui consiste à proposer des solutions plutôt que de mettre l’accent sur les problèmes. L’hirondelle l’oiseau est synonyme de bonne nouvelle.  Comme le symbole, les fondatrices ont l’envie d’inspirer et de répandre de la positivité en apportant des solutions concrètes. De plus Les Hirondelles jouent un rôle de sensibilisation :  les consommateurs sont encore peu conscients des travers de la Mode. Toutefois moins que 3 ans auparavant. Nous constatons cette année une prise de conscience globale sur tous les sujets liés à l’environnement.  Les consommateurs ne savent pas forcément à qui faire confiance et comment s’y prendre pour mieux consommer, malgré leur volonté de bien faire. Certaines enseignes participent à brouiller les pistes en enjolivant leur engagement dans leurs publicités et leurs campagnes marketings.

Les Hirondelles, comment ça marche ?

 Les Hirondelles achètent des rebuts de tissus, des chutes industrielles, moins cher que du tissu en parfait état mais plus cher que les entreprises de déstockage.  Pour cela, elles ont tissé des partenariats durables avec des tisseurs comme Balas Textile, Les Tissages de Charlieu mais aussi des marques comme Petit bateau, 1083 ou La Gentle Factory…
Elles créent ensuite des vêtements simples et intemporels à partir de ces ressources.
Des séries limitées, pour femmes et hommes. Les piliers d’un vestiaire écoresponsable. 

 

À ses débuts la marque proposait une série de produits à la commande, cela a changé car au niveau logistique et gestion c’était très complexe à gérer. Elles ont depuis choisi de produire des mini-séries, qui sont mises en vente sur leur site web et via quelques boutiques partenaires. Au printemps 2020 la marque devrait être présente dans 10 boutiques. L’idée est d’avancer étape par étape pour rester en cohésion avec la démarche environnementale et humaine.                           

Le futur des Hirondelles :

Les Hirondelles sont actuellement en Campagne sur Ulule, jusqu’au mi-décembre.
L’objectif est de toucher un public plus large car même si Les Hirondelles ont une clientèle fidèle et engagée, cela ne suffit pas pour faire s’épanouir la marque. Elles proposent donc 4 nouveaux produits en prévente sur Ulule.

 Le souhait des Hirondelles est de sensibiliser le plus de personnes possible à changer peu à peu leur manière de consommer la Mode. Leur besoin aujourd’hui est de devenir économiquement viable pour rendre leur aventure durable et ainsi avoir un réel impact (positif) sur l’environnement.

Pour soutenir Les Hirondelles relayez le plus possible la campagne car c’est maintenant qu’elles ont besoin de vous !

Pour que la mode dure plus qu’un printemps !

Lien vers la campagne Ulule : 

https://fr.ulule.com/leshirondelles/?utm_medium=media&utm_source=presse&utm_campaign=presale_110434

Lien site internet :

https://www.les-hirondelles.fr

Instagram :

https://www.instagram.com/_leshirondelles_/

Facebook :

https://www.facebook.com/leshirondellesmode

LinkedIn : 

https://www.linkedin.com/company/les3hirondelles/

Rejoignez Plateau Fertile !

Rejoignez Plateau Fertile !

D’après Patrick Levy Waitz, qui s’est vu confier en 2018 par le gouvernement la «Mission Coworking : Territoires, Travail,
Numérique», les tiers lieux sont les premiers chaînons visibles du monde de demain car ils constituent la première expression
citoyenne qui s’impose dans le champ collectif depuis très longtemps. Les tiers-lieux font écho aujourd’hui à l’évolution de la
société, au croisement de la révolution numérique, de la transition écologique et d’un retour du « faire ». Les citoyens sont les premiers acteurs de ces transformations et se mobilisent de façon spectaculaire. En mars 2020, on dénombrait 1 800 tiers lieux, et ce chiffre n’est jamais fixe : il évolue sans cesse. Les tiers lieux favorisent la créativité, l’initiative et le partage mais aussi de plus en plus l’activité économique. La crise sanitaire a démontré la pertinence et l’utilité de ces tiers-lieux : plus de 4 millions de pièces y ont été réalisées pendant le confinement, notamment pour le secteur de la santé. Ces espaces sont devenus les fers de lance de la société de faire et d’engagement qui émerge. Un tiers lieu n’est pas un simple endroit où des personnes se réunissent pour travailler de manière individuelle. Non, le maître mot est le collectif : un tiers lieu c’est un cocon où des personnes se retrouvent pour partager, échanger et créer. La dimension de créer en commun est traversée par les notions de contribution, de participation mais aussi d’engagement. Que serait un tiers lieu sans l’énergie et la force de proposition de ses membres ?
Cela, nous l’avons bien compris à Fashion Green Hub : notre tiers lieu Plateau Fertile (de l’association France Tiers Lieux), à Roubaix, est fait pour que les personnes ne fassent pas que se croiser. Il est fait pour que les personnes partagent non seulement un lieu, mais aussi un ensemble de ressources et une vision de leur filière future, cela dans un lieu magnifique, dans une ancienne usine de tissage où l’âme des bâtisseurs du textile est toujours présente. Roubaix était la capitale mondiale du Textile en 1900 et était surnommée la ville aux mille cheminées, on y filait et tissait la laine puis le coton.
Soucieux de votre réussite, la nouvelle extension de Plateau Fertile accueille des personnes en coworking et en espace résidents. Vous pouvez ainsi venir travailler, partager, avoir accès dans le cadre d’un accompagnement, à certaines machines et équipements (table de coupe, impression de t-shirt écologique, prototypage, surjeteuse piqueuse, table de digitalisation, etc). Nous vous proposons ainsi de vous aider à développer votre projet ou votre marque à travers un accompagnement et la proposition de formations, avec également l’accès à notre marketplace.
Plateau Fertile souhaite se transformer en 2021 en atelier agile,
démonstrateur d’une nouvelle production réactive « à la demande
», durable et locale en investissant en outil d’impression numérique
de tissu, coupe, broderie et tricotage 3D. Le tiers lieu ouvre
également en novembre 2021 une offre 360° pour les jeunes
marques durables. Outre le fait de travailler ensemble juste à côté de l’atelier, de créer ses prototypes sur place, de bénéficier des showrooms BTOB et BTOC organisés par l’association, toute la communauté Fashion
Green Hub accompagnera particulièrement les projets sélectionnés.
Les jeunes marques Sither & Ambroise, Anne-Laure Eustache et 7

Milliards y sont déjà installées.

En bref, Plateau Fertile est un lieu qui n’attend que vous afin de créer et partager ensemble nos valeurs, nos idées et connaissances afin de faire advenir une mode plus durable, plus innovante et plus humaine.
N’hésitez pas à nous contacter pour de plus amples informations, et, on l’espère, à très vite !
Le saviez-vous ?
Notre atelier spécialisé dans l’up-cycling propose aux membres de l’association Fashion Green Hub la possibilité de faire de la
fabrication à la demande.

Coralie VANCOPPENOLLE.

Les Pas Petits : « Les chaussons made in France qui bougent ! Ils ne vous quitteront plus d’une semelle »

Les Pas Petits : « Les chaussons made in France qui bougent ! Ils ne vous quitteront plus d’une semelle »

Les Pas Petits c’est l’histoire d’une maman, Sara, qui avait envie de changer de cap tout en repensant la façon de chausser les enfants. Sara a 33 ans, elle est maman de deux petites filles : Romane et Olivia. Après avoir travaillé dans le marketing international, elle a vécu 7 ans au Vietnam avant de revenir en France où elle a voulue rester autonome dans ses projets. Tout commença avec les premiers pas de sa fille : Sara voulait trouvait le meilleur pour son enfant, pour accompagner ses petits petons
Sara s’est faite aider de consultants textiles avec qui elle a pu élaborer ses premiers prototypes, pour répondre à tous ses critères, avec différentes semelles, avant de les envoyer à ses proches. Après avoir reçu de nombreux retour positifs,
elle s’est dit : ça y est, j’ai trouvé. C’est ainsi qu’est né aux «Pas Petits». Les Pas Petits, qu’est-ce que c’est ?
Les Pas Petits c’est une marque déposée à l’INPI (Institut National de la Propriété Industrielle), se sont tout d’abord des chaussons très fins et très souples, au plus proche de la sensation pied nu, qui peuvent se porter dans toutes les situations : à la maison, à la mer ou à la piscine, ils sont lavables et résistants. Une semelle adhérente, funs et confortables que vous allez adopter De plus, ces produits sont confectionnés à 100% dans les Hauts-de-France ! Une production made in local réalisée à 80% à partir de tissus français, et à 20% à partir de tissus provenant de l’Italie et du Portugal. Les étiquettes sont également produit en France. Des chaussons très fins livrés dans des pochons réutilisables pour éviter déchets, mais pas seulement : Sara propose aussi des sacs et des chouchous confectionnés grâce aux chutes de tissus de ses chaussons ! Qui plus est, une gamme pour adulte est sortie avec également de nouveaux produits à base de polaire et de velours, des matériaux qui n’était de prime abord pas utilisé pour les chaussons. Bref, de quoi régaler tout le monde.
Sara a rejoint une Couveuse BGE depuis environ 9 mois afin d’obtenir un coaching, d’avoir une aide pour le portage de son projet, pour la compatibilité, etc. Elle a ensuite rejoins Fashion Green Hub, anciennement Nordcréa.
Les Pas Petits est une marque humaine qui a d’abord la volonté de respecter
au mieux la physiologie des pieds. Cette marque porte aussi des valeurs
environnementales avec une production locale et un choix de matériaux de
qualité et respectueux de l’environnement, une production labellisée Ecotex.
Vous pourrez retrouvez ces petites pépites en boutiques partenaires un peu
partout en France et ailleurs : Mouscron en Belgique, Bondues, Roncq,
Lambersart, Douai mais aussi à Lyon et Cassies ainsi qu’à Nantes et Vannes.
Ce n’est pas du côté de chez vous ? Aucun soucis, Sara a tout prévu grâce à
sa boutique en ligne que je vous invite grandement à visiter !
Les Pas Petits est une marque qui est sans cesse en mouvement et qui vous prépare de très belles choses pour le futur.
Café fertile

Café fertile

Café fertile est à l’origine un moment privilégié entre créateurs qui se rencontre chaque mois pour aborder des sujets prioritaires pour eux et trouver ensemble des solutions ou ressources mutualisées ( ex: site internet, protection modèle, étiquetage)

Au fur et à mesure ils partagent  leurs bons tuyaux et bons partenaires 
Un groupe privé Facebook permet de partager des infos et d’animer la communauté

Depuis mars, le confinement  a particulièrement touché les créateurs indépendants. Un rendez vous digital à été maintenu de manière hebdomadaire si besoin Les régions s’organisent Café Fertile Lille a lieu à 9h30 le lundi sous la houlette de Yolande Klaassen

Café Fertile Paris Île de France étendue vient d’être lancé par Arielle LEVY les  lundi à 11h et aura lieu une fois par mois à 18h pour ceux qui travaillent en journée comme salariés. De nouveaux outils collaboratifs seront expérimentés 

Café Fertile Lyon Rhône Alpes  lancé fin octobre par Annick JEHANNE

A l’issue du nouveau confinement, La forme phygital sera maintenue  afin de permettre à ceux qui le pourront  de se voir en réel et faire découvrir leurs ateliers, boutiques ou lieux inédits  et permettront aux autres membres de pouvoir assister à distance 
En attendant le SUD EST SUD OUEST OUEST ET EST

Interview Coline aka Mlle Coco pour Fashiongreenlab

Interview Coline aka Mlle Coco pour Fashiongreenlab

Coco

Coline aka Mlle Coco, est une artiste « multi casquette », muraliste, illustratrice, dessinatrice et enseignante. Après des études dans le design d’espace et la décoration d’intérieur, elle se spécialise dans la peinture murale, exerçant ainsi dans de nombreux secteurs tel que Disneyland.

Coline est une nomade, ne laissant ni frontière ni continent limiter son art, elle a beaucoup voyagé  et a vécu plusieurs années à la Réunion. Elle exerce ses nombreuses compétences à travers son entreprise L’Envers du DécoR. Elle multiplie les activités et apporte dans ses œuvres sa touche d’humour et de pop culture.

Tee-shirt
studio

Mlle Coco a pu jouir d’une grande liberté dans la création de ses illustrations pour la ligne de tops de Fashiongreenlab, en collaboration avec Anne Laure Eustache pour la direction visuelle et artistique, Flavia Redouin Inneco, Marine Bingo l’équipe de designers maison pilotée par Arielle Levy

« Beaucoup de communication et de bienveillance » tels sont les mots qui caractérisent l’équipe de Fashiongreenlab, qui a, à cœur de transmettre ses valeurs à travers de beaux produits.

Il a été nécessaire pour l’artiste d’établir un équilibre entre le message et le dessin afin que les deux se complètent à la perfection.
La pop culture est présente dans les bulles, la typographie et dans l’illustration, apportant un sourire aux lèvres des clients.
Les étiquettes , inspirées d’étiquettes pour enfant apportent une certaine douceur et un air de vintage aux tops, qui nous rendent un peu nostalgique.

Le choix des couleurs sombres et neutres pour les illustrations sur les tops s’explique par l’envie de créer une ligne de vêtements mixtes et accessibles à tous tournée vers l’épure.

Mlle Coco et l’équipe de Fashiongreenlab avaient pour ambition de transmettre un message fort et percutant ainsi que leurs convictions à travers cette collection de tops.
L’art de Coline a été de se mettre au service de ces valeurs en créant des dessins avec du sens.

L’illustration de la tête d’une femme enjouée et décidée ainsi que les mains de femme qui se croisent  symbolisent l’action,  la circularité, la solidarité, le partage, la féminité d’une association où l’on retrouve beaucoup des femmes engagées, créatives et inspirantes de tout horizon et tout  âge . Les illustrations et les messages fusionnent pour devenir l’étendard de la position environnementale de Mlle Coco et Fashingreenlab.  Avec une dose d’humour et de références culturelles comme la belle verte (film de Coline Serreau).

Contact:

Instagram de Mlle Coco : @bylenversdudecor

Site web Fashiongreenlab: https://fashiongreenlab.fr

 

 

logo
Imane

Imane Azahoum

Étudiante à l’EFAP, École de Communication

« Dans la vie il n’y a pas de solutions, il y a des forces en marche : il faut les créer et les solutions suivent. » 

D’Antoine de Saint-Exupéry 

Il est nécessaire pour notre futur d’être « une force en marche ».