colorants naturels textiles

Diplômée Ingénieure Textile à l‘ENSAIT de Roubaix, Usha Massika Behary est aussi titulaire d’un Doctorat de Chimie Organique et Macromoléculaire. Maître de conférences à l’ENSAIT (École nationale supérieure des arts et industries textiles) et membre du laboratoire GEMTEX (Génie des Matériaux Textiles), elle dirige depuis 2013 la recherche “Éco et Biotechnologies pour fonctionnaliser le textile et application au contact du vivant”. Elle parlera des colorants naturels.

Ses recherches portent sur des colorants naturels multifonctionnels. Ceux sont des colorants qui peuvent avoir plusieurs actions: coloration, action anti-bactérienne, action antifongique, traitement médical, protection UV, photoluminescence.

Ses travaux se concentrent sur la biofonctionnalisation du textile avec des molécules du vivant. La fonctionnalisation d’un textile, c’est l’action de rendre fonctionnel ce textile.

Textile végétal

La biofonctionnalisation, l’apport de fonctionnalités par des moyens naturels, peut intervenir à plusieurs stades du cycle de vie du textile:

  • Avant la teinture du textile: En préparant le textile, via l’élimination de molécules qui gênent la teinture par exemple.
  • Lors de l’utilisation du textile: en plus de la coloration, en apportant une protection UV ou une protection anti-feu, en rendant le textile antibactérien ou antifongique, etc.
  • Lors de la gestion de la fin de vie du textile: les biotechnologies peuvent permettre d’enlever certaines molécules afin de faciliter sa décomposition.

L’utilisation de ces molécules naturelles présente de nombreux avantages:

  • Leur caractère naturel les rend biodégradables.
  • Certaines d’entre elles peuvent être utilisées à température ambiante.
  • D’autres peuvent agir sans eau.
  • Malgré les idées reçues, certains colorants naturels sont durables et très efficaces en utilisant un process adapté.
Pot de turmeric

Tous les produits naturels ne sont cependant pas sans danger. L’utilisation du fer ou de l’alun comme mordants (pour augmenter la résistance de la teinture) doit être limitée. En effet, ils peuvent être nocifs en fonction des quantités.

Les premières recherches menées par Usha avaient un objectif thérapeutique. Elle a notamment étudié la curcumine pour ses propriétés antibactériennes et de photoluminescence. La curcumine est aussi étudiée pour ses propriétés antifongiques et dans le cadre de traitement contre le cancer.

Depuis, ses périmètres d’action ont évolué. Jusqu’à peu limitée à des pratiques artisanales, la teinture naturelle intéresse désormais d’autres industries.

Par exemple, l’industrie cosmétique qui investit dans ses sujets et aussi l’industrie de la mode, qui vit une prise de conscience et de profondes mutations depuis la crise du COVID notamment et réfléchit à des solutions durables et naturelles.

Lors des Fashion Green Days “Mode et vivant”, Usha a évoqué ces sujets et présentera ce monde qu’elle qualifie de “fantastique”.
Inscriptions pour assister au replay de l’événement c’est ici.

Clothilde Gaumy

Clothilde Gaumy

Je mets en place des initiatives pour aider un maximum de personnes à passer à un mode de vie respectueux du vivant. Dans cet objectif, je suis en train de créer une marque de chaussures naturelles et respectueuses du vivant.

Partager cet article sur :