La relocalisation du monde - Cyrille Poirier- Coutansais

Livre “La (Re)localisation du monde” à acheter ou commander chez votre libraire

Présentation Cyrille P.Coutansais

Marin de formation, Cyrille P.Coutansais est directeur de recherches au CESM (Centre d’Études Stratégiques de la Marine), il est également rédacteur en chef de la revue Études Marines, enseignant à Sciences Po (économie maritime) et auteur de nombreux ouvrages sur la mer.

Sa dernière publication «La (Re)localisation du monde» paru en 2021 est le fruit de ses recherches concernant l’économie maritime et son impact sur la mondialisation.

 

La mondialisation selon Cyrille P.Coutansais

Le chercheur nous explique qu’historiquement la globalisation et la mondialisation ont été rendue possible notamment grâce à deux grands facteurs. Le premier le développement du transport maritime avec l’arrivée des porte-conteneurs. Puis, le deuxième le développement exponentiel des câbles sous-marins qui acheminent les télécommunications dans le monde entier.

D’après ses recherches, la croissance du transport maritime a toujours été plus rapide que la croissance du PIB mondial. Mais, depuis le désastre financier de 2008, la tendance s’est inversée. Il y voit un point de bascule à partir duquel les comportements d’achat et de production se sont profondément transformés.

Face à l’augmentation de l’offre en ligne, les consommateurs sont devenus très volages. Ils sont sujets aux effets de mode et habitués à un confort d’achat lié à l’immédiateté (sur le modèle cliqué-livré). Ce qui implique pour les producteurs d’avoir des sites de production au plus près des bassins de consommation. Cela est désormais possible grâce à la numérisation des usines.

bâteau transport maritime

La (re)localisation du monde

Cyrille P.Coutansais a vu poindre les premiers signaux d’une localisation de la production destinée à une consommation locale émergente. Ce phénomène est présent dans certains pays habitués à sous-traiter ainsi que de nouvelles usines se (re)créer dans les pays qui avait délocalisé leur production.

Selon lui, nul doute sur le fait que cette tendance va se développer. Les marchés vont se réapproprier leur identité à travers la création. À terme les entreprises devront créer des hubs régionaux pour mieux décrypter les tendances et être au plus près des marchés.

L’utilisation des technologies de pointe existantes vont également bousculer nos habitudes de production. En effet, elles nous permettront de produire à bas coût sur nos territoires tout en ayant de vraies vertus en termes d’impact environnemental. Et cela nous permettra d’être plus précis dans la production que la gestion des stocks.

 

Retrouvez-nous le 8 octobre lors du talk sur la (re)localisation du monde aux Fashion Green Days Territoires Fabricants. Cyrille nous présentera les enjeux et les grandes tendances qui permettront à chacun de tirer son épingle du jeu dans le futur.

Inscrivez-vous ici.

Adèle Rinck

Adèle Rinck

Consultante Marketing & Communication - Spécialiste de la mode durable

 

 

Partager cet article sur :